mardi 21 juin 2016

La tarte aux pommes du papa



Une recette qui réchauffe. La tarte aux pommes du papa, qu'il fait chaque lundi lorsque le mauvais temps est présent...Aujourd'hui c'était le cas et bande de chanceux, je la connais par coeur. En plus c'est très rapide, alors vous n'avez rien à redire. 







Ingrédients :

• 3 ou 4 pommes selon vos goûts 
• 1 pot de compote de pommes
 1 pâte brisée
• 2 oeufs
• 25 cl de crème fraîche
• Du sucre roux 
• 1 sachet de sucre vanillé






• Posez sur un fond de moule à tarte la pâte brisée que vous trouez avec une fourchette.
• Pelez les pommes en fines tranches (comme je suis une flemmarde, j'utiliser un pèle-pommes et honnêtement, ça change une vie cet engin).
• Dans un saladier, mélangez le sucre vanillé, la crème fraîche, les oeufs et la compote de pommes (en plus il n'y a pas de sucre ajouté raison de plus pour en manger).
• Versez le tout sur la pâte, puis ajoutez les pommes comme bon vous semble. 
• Petite astuce, pour faire caraméliser vos pommes saupoudrez-les de sucre roux. 
• Enfournez au four préchauffé à 200°C (th 6-7), jusqu'à ce que la tarte prenne une belle couleur dorée (je ne vous donne pas de temps précis, je suis plus du genre à me fier à l'odeur).


TADAM !



samedi 18 juin 2016

Pétale de lotus




Le corps d'une femme est l'égale d'un pétale de lotus. C'est un trésor rempli de tendresse dans lequel se dévoile la passion.


C'est drôle, ça ne fait que quelques mois que j'ai appris à apprécier le corps féminin et à le trouver beau. Vous me direz que ce que je dis est bête étant donné que je suis moi-même une femme, mais en art les corps est le point de départ pour un voyage jusqu'à l'intimité. Alors étant donné que je rentre en octobre prochain en fac d'arts plastiques, j'ai décidé de faire quelques croquis pour m'entrainer. Et MERVEILLEUX j'arrive enfin à dessiner la nudité féminine, alors qu'avant mon déclic rien n'y faisait ce n'était que des gribouillis. 


mercredi 15 juin 2016

Cléo de 5 à 7
























 ☾

Parfois, j'aimerais que la vie soit comme dans un film en noir et blanc. Une vie où tout Hommes, n'auraient pas de problèmes avec sa couleur. Bien oui, dans ces films que nous soyons noirs ou blancs peu importe. Où est la bonne couleur entre le noir et le blanc ? Bien évidemment la bonne couleur n'existe pas. Nous n'aurions aucun rôle à jouer, fini les clichés. Nous serions tout simplement nous, un être vivant en noir et blanc. 






dimanche 12 juin 2016

Lui



L'inconnu que je rêvais secrètement de rencontrer
Allongée contre lui, je fermais les yeux. 
Un après-midi de janvier, 
Il m'a embrassé, c'est si délicieux.